Sauwartan: un dragon garde le bois de colfontaine

Le charbonnage du Sauwartan a été précocement fermé en 1938 [1]. Des traces d'exploitation, il ne reste aujourd'hui que le chevalement en béton, qui garde l'entrée du Bois de Colfontaine à la manière d'un vieux dragon endormi. Cette vue inattendue frappera à coup sûr le visiteur.

Le terril est situé derrière le chevalement. Le sommet en est accessible par un petit sentier escarpé qui serpente entre les arbres. Quoique peut élevé, le terril du Sauwartan présente un superbe panorama à celui qui fera l'effort de le gravir. Il offre en particulier la vision du Bois de Colfontaine, qui casse un peu la vision d'un Borinage hyper-urbanisé, post-industriel et peu verdoyant.

Le chevalement est classé depuis 1991. Un projet de rénovation serait en cours.

Autres vestiges situés en bordure de terril: les trous d'obus laissés en 1944 dans le bois par les bombardements des alliés. A la belle saison, remplis d'eau, ces trous accueillent de très nombreuses demoiselles ("libellules").

Sources:

[1] Charbonnage de Sauwartan.

Mot(s)-clef(s): sauwartan, dour, bois, chevalement.

[retourner aux articles]

Les textes, photos et vidéos présentés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs. Les photos affichées sur cette page ne sont pas libres de droit. Toute diffusion, reproduction ou modification sous quelque forme que ce soit, partielle ou totale, ne peut se faire sans l'accord préalable écrit de l'auteur.